Falaises un mélange entre une poésie enfantine et des rêves espiègles

De longues ondes synthétiques posées sur des réverbes de guitares cinglantes, une basse mélodique et une voix claire et puissante, voilà tout ce que l’on découvre dans le E.P. de Falaises intitulé They Are Here… Falaises, c’est le mélange entre une poésie enfantine, des rêves espiègles et vagabonds et le retour à la réalité. Ce jeune quatuor parisien formé en 2016 par Alice (chant), Guillaume (guitare), Baptiste (basse) et Pierrick (batterie) étonne de par des sonorités enivrantes et percutantes faisant inévitablement de Falaises l’un des groupes qui manquait à la scène française.

Découvert avec leur premier titre They Are Here puis avec le titre Boy, Falaises prouve de singles en singles qu’il est là pour nous ensorceler, nous agiter et nous faire danser !

Héritiers des groupes 80’s du Royaume-Uni comme Joy Division ou Cocteau Twins, Falaises se revendique d’une génération qui ne suit pas les codes ni les conventions électroniques tout en gardant leur énergie indie. Largement inspiré de sonorités rock et indie, Falaises réussit pourtant à allier des sonorités plus pop donnant un son à la fois mélodique, énergique et incisif. On découvre le clip de Hush, extrait du E.P. They are Here.

Comme la paroi rocheuse dont ils ont emprunté le nom, la musique de Falaises est propice à la contemplation. Le quatuor parisien s’est formé en 2016 lorsqu’Alice (chant) rencontre Guillaume (guitare), Baptiste (basse) et Pierrick (batterie). Ensemble, ils commencent à composer leur premier EP. Des titres qui surprennent par le renouveau apporté à la scène indie française.

L’ajout du « s » final au nom du groupe n’est pas anecdotique. Il raconte comment ces quatre individualités, aux parcours très différents, se sont réunis autour d’un langage musical commun. A l’image de leur plan de scène : linéaire et frontal, sur un même pied d’égalité.

C’est donc ensemble que les membres de Falaises ont façonné leur musique : pleine de nuances, à la fois moderne et intemporelle. L’attention portée à la recherche sonore rend leurs titres très cinématographiques. Un seul crédo les anime : ne jamais s’enfermer dans un genre, mais toujours surprendre l’auditeur.

Pour Falaises, tout est donc affaire de reliefs. Le quatuor aime souffler le chaud et le froid au rythme de guitares et de synthés hypnotisants. Un parti pris qui leur permet de naviguer entre les ambiances d’inspirations plus rock (Daylight dreamer, They are here) ou plus contemplatives (Twilight splendor), d’apporter de la mélancolie sur des rythmiques dansantes (Boy). La voix d’Alice, elle aussi, se fait tantôt mélodique ou plus frontale, mais toujours sans artifices. Son écriture lui permet de décrire aussi bien un réel un peu brut que d’évoquer des émotions de façon poétique.

Enregistré dans la rudesse hivernale d’un studio de l’est de la France et mixé par Stéphane Briat (Air, Phoenix La Femme, …), leur premier EP paraîtra en Novembre 2018. Plus on s’élève et plus dure sera la chute, dit l’adage. Avec Falaises, il sera difficile de redescendre des hauteurs.

About Playlist

A voir également

The Buttshakers, le groupe le plus rock de la soul hexagonale

The Buttshakers, le groupe le plus rock de la soul hexagonale, revient avec le clip …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.