Féloche Nouvel album Chimie Vivante à découvrir

Féloche revient le 14 septembre avec son troisième album Chimie Vivante, avec sa mandoline insolente, son énergie débordante, sa joie féroce et ses sons mutants. Chimie vivante est le troisième album de Féloche, et c’est peut-être son plus personnel. Tout cela tient du galion de bric et de broc, de la grande fantaisie débridée, feu d’artifice et cotillons, arcs en ciel et grande roue. Yolande Moreau a réalisé le clip du titre Crocodiles qui ous plonge d’emblée dans l’univers si original de Féloche.
Découvert avec le chantier des Francos en 2010, Féloche sort la même année « La vie cajun », son premier album marqué par un duo endiablé avec Docteur John ainsi que le titre phare « Darwin avait raison ». Sélectionné pour le prix Constantin, Féloche part dans la foulée, en tournée dans toute la France. Trois ans plus tard, sort l’album Silbo dont il a chanté la chanson éponyme aux Victoires de la musique (révélation scène).
Avec ce troisième album, Chimie Vivante, Féloche accomplit une nouvelle révolution autour de ses thèmes de prédilection, l’enfance, la mémoire et la passion de vivre avec pour seul guide sa fantaisie jubilatoire. On retrouve sur scène la dinguerie douce et généreuse de cet album qui réchauffe et ranime. La largesse de son sourire annonce la couleur : Féloche donne et son public aussi. Sa musique agit comme l’antidote inattendu à nos renoncements.

Revoilà Féloche, toujours un peu d’ailleurs et pourtant pile à l’heure. En équilibre sur une corde de mandoline ou une comète synthétique, écoutez-le expérimenter en funambule l’envers et l’endroit, le dessus et le dessous, partageant son étonnement face à la beauté du monde. Loin des moroses qui empoisonnent toute idée neuve, Féloche conserve dans tout son éclat ce que nous avons perdu. Son vol est superbe parce qu’il recueille ce que nous n’avons plus, cette précieuse lumière – l’enfance, celle des devenirs toujours à conquérir, des imaginations sans fins et des ivresses sans lendemains.
Chimie vivante est le troisième album de Féloche, et c’est peut-être son plus personnel. Avec lui, cela signifie qu’une grande tribu sera de la partie. Les enfants, leurs voix décidées et hésitantes, leurs éblouissements et cette sagesse immédiate qui, émise par eux, renverse les certitudes pas bien sérieuses des adultes. L Nico, l’ami poète et ses algèbres d’incertitudes, ses images qui bousculent l’ordre du désordre pour ouvrir sur les fulgurances du chaos. Naïf Herin, gouailleuse italienne venue titiller un Féloche réincarné en gentleman crooner. Julia Wischniewski, dont les accents lyriques ornent les « structures atomiques » d’une Chimie vivante pétrie par Christophe Alexandre, également auteur des Crocodiles. Tout cela tient du galion de bric et de broc, de la grande fantaisie débridée, feu d’artifice et cotillons, arcs en ciel et grande roue. A l’abordage, Féloche, moitié pirate des mers tourmentées, moitié camarade de tendresse pour les échoués.
Il ne faut pas s’y tromper : pareil album ne court pas les rues ni les océans. Il est rare d’entendre autant d’innocence sincère, une poésie aussi peu concertée. Ici la dinguerie est douce et généreuse, elle réchauffe, ranime. Féloche, lui, dit jouer à la cantine. Il s’amuse, même lorsqu’il accomplit les gestes les plus audacieux, comme passer à travers le miroir en faisant un pied de nez au destin, chanter tara-tari comme on faisait tralala, se regarder petit, grand, mort, vivant, vivant par-dessus tout. Féloche, c’est tout un cirque, le grotesque en moins. Du burlesque pur, de la cabriole sans calcul, une légèreté inespérée, hors de la pesanteur.
Sa musique agit comme l’antidote inattendu à nos oublis, nos renoncements. « Après la mer, y’a l’Eldorado », dit-il. Avec lui, on y croit et l’on s’embarque, une nouvelle fois, cap sur le pays des merveilles.

En concert au Café de la Danse le 13/09

Voici le clip de Crocodiles réalisé par Yolande Moreau :

About Playlist

A voir également

The Buttshakers, le groupe le plus rock de la soul hexagonale

The Buttshakers, le groupe le plus rock de la soul hexagonale, revient avec le clip …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.