Old Caltone Sortie de l’album Final Horror

Pas évident de reconnaitre dans Old Caltone la musique qui a fait le succès de Talisco, et pourtant… Old Caltone sort le 25 mai une première mixtape, Final Horror, qui risque de surprendre plus d’un fan du musicien ultra-productif Jérôme Amandi, qui, en marge de son groupe Talisco, et de son dernier album Capitol Vision, dévoile un projet électro mené dans un esprit punk qui navigue entre pop, hip hop.
Choisissant le nom d’Old Caltone d’après un cimetière d’Edimbourg, Jérôme Amandi prouve sa créativité et la richesse de sa musique avec ce  projet aussi varié que percutant et nous emmène dans un concept album autour de Dracula, le plus célèbre des vampires. Tel un alchimiste électro, Old Caltone joue avec les sons et les sens dans cet album s’apparentant à un Gorillaz version film d’horreur. Ses morceaux naviguent entre pulsations électro-pop, touches indie, BOF italiennes et réminiscences hip hop.
Difficile de croire qu’un seul individu se cache derrière ces productions toniques et fiévreuses. Encore plus direct et dansant que sa musique sous le nom Talisco, le projet Old Caltone permet à Talisco d’aborder des nouveaux territoires. Un premier titre, avait fuité il y a quelques mois. On découvre aujourd’hui un nouvel extrait, Two Devils :

Avec cette première mixtape, l’hyperactif Jérôme Amandi change de peau et abandonne pour un temps celle de Talisco. Enregistré et mixé par ses soins, Final Horror célèbre en dix titres toute une sous-culture qui l’a nourri : des films d’horreur et de science-fiction de la Hammer au mouvement punk période Jamie Reid, jusqu’à la culture Rave et electro associée aux années quatre-vingt-dix. On y trouve un état d’urgence, un instantané de son esprit saturé, sans notice de compréhension.
Si le son, lorsqu’il est electro, est travaillé dans un esprit punk, c’est dans un style Nubrid Pop, propre à ces producteurs qui mêlent leurs influences pop, electro et hip-hop sans état d’âme (on pense par exemple à Young Fathers), que Jérôme Amandi se lance dans une fiction autour du fabuleux personnage Dracula. Pour signer ce projet, il choisit le nom Old Caltone, directement inspiré d’un cimetière à Edimbourg et débute alors la production d’un conte musical lugubre, intime et pointu.
Au fil des morceaux et des ambiances, on pensera tour à tour à Mr Oizo, Gorillaz, aux premiers Madonna ou encore au cathartique Planetarium de Sufjan Stevens… Et nous voilà errant, à déambuler avec le célèbre Mr. D à travers nos quatre dernières décennies au hasard des clubs. De Mr D à Final Horror (From Mr Shadow), bienvenue dans le monde secret, parallèle et à l’imagination débridée, concocté par Jérôme Amandi pour Old Caltone.

Pour regarder et écouter Two Devils :

About Playlist

A voir également

Une musique fraîche et sincère 21 Juin le duo

C’est par hasard que Julien découvre le talent vocal de Manon et surtout, leur compatibilité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.