Playlist partenaire du concert de STONE OF A BITCH 24/03/2018

Chris et Loïc se rencontrent sur un festival rock de la région PACA. Loïc en est l’un des co-organisateurs, Chris y est à l’affiche ce soir-là avec son groupe de l’époque. Loïc : « il s’agissait de reprises essentiellement Métal, mais mon attention a été retenue par le timbre et certains accents Soul de la voix de Chris. Ces deux styles étant les piliers de mes influences, j’ai eu envie de proposer à Chris qu’on bosse ensemble, sans savoir précisément sur quel type de projet à ce moment-là ». Chris : « On a commencé par enregistrer et jouer quelques reprises fusionnant ces deux styles. Amy Winehouse & Trust, Michael  Jackson & System of a down, etc. Notre public a trouvé ça original, ça nous a encouragés ».

Loïc écrit alors un titre inspiré du film L’été meurtrier ; « le thème m’était cher, j’ai entendu des mots et des notes dessus. J’ai fait écouter une maquette à Chris qui a tout de suite accroché. Cet échange m’a évoqué d’autres sujets, d’autres notes… et je me suis rapidement retrouvé avec une dizaine de titres en tête ». C’est ainsi que l’idée d’un album fait son chemin début 2017. Pour Chris, la possibilité d’un album était quelque chose d’un peu abstrait, car c’est une première ; toute son expérience est jusqu’ici fondée sur le live. Loïc : « De mon côté j’ai toujours travaillé en composant et en alternant live et enregistrements. J’ai grandi au Maghreb et en Asie du sud-est, la musique était pour moi une forme d’ancrage émotionnel au milieu de tous ces déplacements ; et le fait d’avoir la musique marquée sur un support, une nécessité, qui est devenue une habitude ».

Officiant jusqu’ici dans différents groupe locaux, Chris et Loïc décident, au travers de ‘Stone of a bitch’, de porter un regard nouveau sur leur façon de travailler, en produisant cet album. Avec toujours un leitmotiv : le plaisir de jouer et de partager leur musique, et une obsession : écrire la bonne chanson, celle qui sonne quand tu ne la joues plus qu’avec un cajón, ou une guitare acoustique. «Nos thèmes principaux sont les contradictions de l’âme humaine, la quête d’identité ; et leurs impacts sur l’entourage, l’environnement, à différentes échelles. On s’inspire du quotidien, de nos observations de la sphère familiale, professionnelle ou urbaine. Les mécanismes qui s’y mettent en place, en particulier toute forme de tension, voire de violence invisible ; les aberrations relationnelles, les charges mentales qu’elles peuvent engendrer ».

L’album s’ouvre justement sur un titre qui s’intitule ‘Thats a war’, puisque «par notre histoire, nos expériences, et notre démarche, nous sommes des combattants. Et nous invitons tous ceux qui partagent ces observations, cette insatisfaction, mais aussi cette attitude constructive, à nous rejoindre… que ce soit dans notre public ou dans notre équipe ! ».

En concert avec Playlist la Webradio  le 24/03/2018 À Paris  salle :Abracadabar
plus d’information : Lien

About Playlist

A voir également

Color Latino du soleil plein les oreilles

C’est lors d’une soirée dans la région Marseillaise que se croisent en 2009 nos deux …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *