mardi , octobre 27 2020

Communiqué Exclusif de Jean-Luc LAHAYE

Paris le 18 mai 2015J’ai décidé de sortir du silence que je m’étais imposé pour vous faire part de ma consternation devant la décision rendue ce jour par le tribunal correctionnel.Le tribunal a tout d’abord prononcé ma relaxe pour les faits de propositions sexuelles à un mineur de 15 ans et de détention d’images à caractère pédopornographique, reconnaissant ainsi que rien ne permettait dans ce dossier de retenir de telles accusations et que les poursuites étaient infondées.

Mais contre toute attente et toute logique judiciaire, j’ai été reconnu coupable de corruption de mineur, alors qu’il n’y a aucun plaignant et donc aucune victime dans ce dossier !4635562_3_0cfb_jean-luc-lahaye-le-23-mars-2015-lors-de-son_3e97ab97b42d6aec3a3e3c5ffa71d129

Cette décision ne présente donc aucune motivation juridique sérieuse et n’est que la résultante d’une procédure partisane faisant suite à un signalement effectué par la Société Facebook ce qui est déjà en soi une monstruosité procédurale.

Je tiens à préciser que l’enquête préliminaire qui a été diligentée et qui n’a d’ailleurs pas donné lieu à l’ouverture d’une information, a été menée avec mon entière collaboration, n’ayant jamais fait l’objet d’une quelconque interpellation comme cela a pu être dit.

Cette enquête qui a été particulièrement minutieuse et qui a nécessité une perquisition de mon domicile et à la saisie de mon matériel informatique ainsi que de mes téléphones, s’est soldée par la rédaction de 2 PV confirmant qu’aucun élément intéressant l’enquête n’avait été mis en évidence par les expertises de mes téléphones et ordinateur, lesquels m’ont été immédiatement restitués par les enquêteurs.

De même, il n’a jamais existé de victime de je ne sais quel fait.

Aucune plainte n’a été déposée à mon encontre pour quelque motif que ce soit.

Malgré cette absence avérée d’élément susceptible de fonder des poursuites judiciaires à mon encontre, le Parquet de PARIS a sollicité ma comparution devant le tribunal correctionnel pour répondre de faits inexistant …. Commis à l’encontre de victimes inexistantes !!!!

L’audience en elle-même s’est déroulée dans des conditions intolérables et attentatoires aux droits élémentaires de la défense.

Devant l’absence de charges pouvant être retenues à mon encontre, devant l’absence de victimes et donc de plaignant, j’ai dû faire face pendant les 7 heures qu’a duré cette parodie d’audience, à un feu de questions et de reproches touchant ma vie privée, celle de mon entourage, allant même jusqu’à retenir comme éléments à charge les titres et les paroles des chansons de mon répertoire, le choix de mes tenues de scène…. mon mode de vie quotidien etc. etc… Et j’en passe.

J’ai fait l’objet d’un véritable procès en hérésie, le tribunal n’ayant de façon claire que le seul objectif de me condamner, simplement parce que je suis un chanteur populaire … et heureusement toujours soutenu par son public.

Je réfléchis sur l’opportunité de faire appel… Lassé de toute cette médiocre histoire. Ma volonté étant de reprendre au plus vite le chemin des concerts.

Je profite de cette occasion pour remercier chaleureusement tous ceux, et ils sont très nombreux, qui n’ont jamais douté de ma probité et m’ont toujours soutenu, en particulier ma famille et les milliers de fans qui m’ont permis de supporter cette épreuve qui m’a été infligée au seul motif que je m’appelle JL L …
Jean Luc Lahaye

11244896_574637715972221_1690242765892082374_n

About Playlist

A voir également

Découvrez « Party » le nouveau titre de SANDY FT JAY WILLIAMS

Après leur tube de l’été « Holidays » qui nous a bien fait bougé, la fête continue …

2 comments

  1. Merci beaucoup pour la diffusion !!!! du communiqué de Presse de Jean-Luc Lahaye
    Et merci encore pour ses 4 jours consacrés à Jean-Luc
    A bientôt

  2. j espère que tout ira pour le mieux pour lui….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

marginwidth="0" style="border:none;" frameborder="0">