mardi , octobre 27 2020

Murray Head fête les 40 ans à l’Olympia

Murray Head va fêter ses 69 ans … à l’Olympia ce jeudi 5 mars. Un concert qui marquera aussi les 40 ans de l’album qui l’a fait connaître avec son tube éponyme « Say it ain’t so, Joe ». L’occasion d’entendre d’autres belles pages de son répertoire.

En 1982, après le suicide de son ami Patrick Dewaere, Murray Head signe la chanson Shades of the prison house qui sort en 1982 dans l’album Shade et qui est plus tard reprise comme bande originale du film Patrick Dewaere, réalisé par Marc Esposito en 19922. Il participe, toujours en 1982, en marge du festival d’Angoulême, à l’émission de France Inter le Tribunal des flagrants délires animée entre autres par Luis Rego et Pierre Desproges, qui sera l’occasion du « procès » de Franquin, père des Idées noires et de Gaston Lagaffe, et de Gotlib (Rubrique-à-brac)[réf. souhaitée].

En 1984, après six albums en solo, il joue dans la comédie musicale Chess, dont est extraite la chanson One Night in Bangkok qui est un hit en Europe et aux États-Unis en 1985. Murray Head retourne au cinéma, notamment avec White Mischief (Sur la route de Nairobi) de Michael Radford et Un été d’orages de Charlotte Brandström, dont il signe également la musique. Il compose entre autres la musique de Cocktail Molotov de Diane Kurys et À gauche en sortant de l’ascenseur, Pour 100 briques t’as plus rien… d’Édouard Molinaro.

About Playlist

A voir également

Andréel Nouvel album Tu m’apprends

Andréel revient avec son nouvel album Tu m’apprends, le 15/01/2021. Pour son septième album, l’auteur, …

un commentaire

  1. j adore sa voie , merci de ces infos , car je ne connaissais pas sa Bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

marginwidth="0" style="border:none;" frameborder="0">