lundi , septembre 27 2021

Pauline Croze Nouvel album Après Les Heures Grises

Pauline Croze sort son sixième album Après les heures grises le 8 octobre 2021 avec une pochette dessinée par Joann Sfar.
Le nouvel album de Pauline Croze serpente entre les modes et sonne comme le juste équilibre entre le charme de ses premiers pas et une pop d’époque, où la chanson se mêle aux syncopes urbaines. Un album composé entre les confinements, entre légèreté́ et auto-analyse, qui joue autant avec les formes qu’avec les double-sens.
« J’avais besoin de risque, de bousculer le fond autant que la forme, d’être éprouvée » a expliqué Pauline Croze à propos de son disque Après les heures grises.
On retrouve sur le disque des collaborations avec Fils Cara, Nk.F (Damso, Orelsan), Romain Guerret (Aline, Alex Rossi), Charlie Trimbur (Eddy de Pretto) et Pierrick Devin (Phoenix, Lomepal).
Dans le clip de Je suis un renard, réalisé par le binôme Les Mauvaises Filles (James Coote & Malou Dongelmans), Pauline Croze et la danseuse et chorégraphe N’doho Ange se dédoublent dans une course poursuite avec un drone qui semble épier ce duo de funambules. Une métaphore à la bipolarité et à la singularité, doublée d’un hommage au film Mauvais Sang de Leos Carax, pour ce titre aux élégantes envolées de piano de Fils Cara.

Pauline Croze revient le 8/10/21 dévoiler une aventure plus personnelle que jamais avec son nouvel album Après Les Heures Grises.
La chanteuse affiche le calme et le soulagement propres aux artistes qui ont suivi leur intuition et leur audace. Dans un style plus moderne et animé, elle triomphe de cette nouvelle spontanéité pour s’attaquer avec distance et ironie aux tremblements du monde contemporain.
Après les heures grises marque une étape importante dans la carrière de Pauline Croze : « Pour ce disque, j’ai appris à travailler à distance en m’imposant une nouvelle méthode de travail. Au début du processus de création, je m’enregistrais toute seule. Il fallait que je sorte de moi-même pour juger ma voix et discerner les meilleures prises. C’était tout nouveau pour moi. »
Productrice de sa musique, moins écorchée vive, plus libre et subversive que jamais, Pauline n’a pas hésité à se dédoubler en s’entourant de jeunes réalisateurs inspirés et talentueux.
Guidé par d’élégantes notes de piano de Fils Cara, le morceau « Je suis un renard » ouvre entre légèreté et auto-analyse, un album qui joue autant avec les formes qu’avec les double-sens. Que Pauline écrive seule ou non, elle s’inscrit dans chacun des textes de son album, sa vie y est là qui tourne sans cesse sur « La Rocade », jusqu’à « Hippodrome », seul rêve où se plonger après ce voyage intérieur.

Et dans nos urbanisations ou tout nous pousse à l’extrême « Phobe », co-réalisé et mixé par Nk.F (Damso, Orelsan), cherche un équilibre nouveau. Equilibre pour une renaissance vitale loin des réseaux qui nous envahissent : danser pour s’en sortir avec « Crever l’écran » réalisé par Mathieu Denis.
Sur « Kim », co-écrit et réalisé par Romain Guerret (Aline, Alex Rossi), la chanteuse n’hésite pas à transformer Kim Jong-un en improbable objet pop et amoureux tandis que sur « Le Monde », une nouvelle énergie habille la voix de Pauline.
En milieu d’album, « Nuit d’errance » écrit par Tim Dup et « No Derme » écrit par Pauline se distinguent par la grâce de leurs mélodies et une mélancolie déchirante que ne renieraient pas les fans de Barbara.
Réalisé par Charlie Trimbur (Eddy de Pretto) et Pierrick Devin, (Phoenix, Lomepal), « Solution » renforce ce geste d’ouverture vers une pop d’époque où la chanson se mêle aux syncopes propres à la pop urbaine contemporaine.
Le mouvement et les reliefs de ces nouvelles compositions s’en ressentent, au fil de morceaux qui s’harmonisent avec les mixs de Alf Briat, et sonnent comme le juste équilibre entre le charme des premiers pas de Pauline Croze et sa passion pour le dynamisme de la nouvelle scène française. Seules constantes : la grâce et la subtilité qui continuent d’habiller sa voix.

Pour regarder et diffuser le clip de Je suis un renard :

About Playlist

A voir également

Les Adieux de Tatie Jambon 10 séances exceptionnelles du 18/12 au 31/12/2021

Théâtre de la Tour Eiffel à Paris Extravagante et pétillante, Marianne James alias Tatie Jambon, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.