David François Moreau compose la musique d' »Un silence si bruyant »

Réalisé par Emmanuelle Béart et Anastasia Mikova
Le compositeur David François Moreau nous propose de découvrir la musique du film Un Silence Si Bruyant, le film réalisé par Emmanuelle Béart et Anastasia Mikova. À travers un documentaire d’une heure et demi, Emmanuelle Béart a souhaité lever le voile sur l’inceste. En sortant du silence, l’actrice, accompagnée d’Anastasia Mikova, réalisatrice, confronte sa réalité à celle des autres. Victime d’inceste dans sa jeunesse, son objectif est de faire un film sur les ravages de l’inceste au fil du temps, et de mettre des mots sur le combat des victimes, face à leur entourage, face à la justice, face au mutisme de la société, pour avancer et pouvoir se reconstruire.
Pour accompagner les images, le compositeur David François Moreau offre une partition au piano extrêmement touchante et délicate. « J’ai composé six thèmes et leurs nombreuses variations. Toutes les sonorités proviennent du piano du studio, à l’exception des boîtes à musiques de mes enfants. Le piano est l’instrument de l’enfance. Le plus joué par les enfants. Il y a un piano dans chaque famille. Il est le témoin de tous nos souvenirs. Il est le témoin de ces drames. Ici, il cherche la voix intérieure, secrète et cachée » a-t-il déclaré pour présenter sa musique.

David François Moreau (-1972) est compositeur, multi-instrumentiste, arrangeur, orchestrateur et réalisateur de disque. Depuis plus de vingt ans, il manie aussi bien l’art de l’écriture pour orchestre symphonique que la science de la musique électronique minimaliste. Il signe en 1997 sa première musique pour le cinéma, « Petits désordres Amoureux ». Suivront des séries pour Arte dont « Julien l’apprenti », et diverses collaborations pour le cinéma avec Gilles Paquet-Brenner, Thierry Klifa, Fanny Ardant, Laurent de Bartillat, Jalil Lespert. David a déjà mis en musique dans ses 15 longs métrages…Marion Cotillard, Gaspard Ulliel, Miou Miou, Nathalie Baye, Francis Huster, Danielle Darrieux, Catherine Deneuve, Claude Brasseur, Benoit Magimel, Sylvie Testud, James Thierrée, Sandrine Kiberlain…
Dernièrement, David a composé la BO du premier film de Ludovic Bergerie, « L’étreinte » avec Emmanuelle Béart, produit par Frederic Niedermayer (sortie Mars 2020). Il a travaillé au théâtre avec Luc Bondy, Marie Louise Bischofberger, Lisa Wurmser et Olivier Brunhes. Il écrit régulièrement pour la danse contemporaine avec Thomas Lebrun et Raphaël Cottin. (Théâtre de la Tempête, Festival d’automne, Théâtre des Bouffes du Nord, festival d’Avignon, théâtre national de Chaillot, L’apostrophe, CCNT).

Il a composé une sonate pour piano et flûte crée au festival de la Prée par Caroline Sageman et Jean Ferrandis. Création le 30 septembre 2023 de « Rivière », pièce pour piano écrite pour Caroline Sageman, au festival de Chelles, Les fugues pianistiques.
On lui doit aussi la réalisation et arrangements des disques de Patrick Bruel, notamment « Juste avant » (1999). 3 millions de copies du disque de reprises des chansons françaises des années trente « Entre Deux ». En 2015, « L’âge d’or » de Cali qu’il réalise, arrange et co-compose est salué unanimement par la critique.
En octobre 2018, c’est l’artiste québécois Pierre Lapointe qui fait appel à lui pour le disque « La science du cœur » que David réalise, arrange et pour lequel il a composé quatre chansons (meilleur album adulte contemporain de l’année à l’Adisq). La critique francophone est dithyrambique, et salue le spectacle créé pour piano et marimba. Il en a également écrit une version symphonique pour l’OSQ de Québec en avril 2019 ainsi que pour l’Orchestre Métropolitain de Montréal, un très large public et une presse une nouvelle fois très élogieuse.

Aujourd’hui, il dévoile la musique d’Un silence si bruyant, un film documentaire réalisé par Emmanuelle Béart et Anastasia Mikova. Pour accompagner ce film qui aborde l’inceste et les violences sexuelles infligées aux enfants, David François Moreau présente une musique originale au piano. On y entend « des mélodies qui débutent et retombent. Des murmures effacés. Une musique de silences et des valses sourdes. Il y a des musiques d’enfance, des presque-comptines inachevées, des fragments de joies. C’est tendre aussi, souvent. Certaines pièces sont en mouvements, entêtants, fantomatiques ou vitaux » a expliqué le compositeur.

Pour découvrir la Bande-originale :

About Playlist

A voir également

Kamas : nouvel album « Désaxée »

Sortie le 29/03/2024 chez Kuroneko Kamas aka Anne Cammas présente une des voix les plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.