samedi , mars 28 2020
Mediaffiliation
Mediaffiliation

BASIA BULAT plein de douceur

BASIA BULAT
ARE YOU IN LOVE ?
Certains disques nécessitent un voyage. Are You in Love?, l’extraordinaire nouvel album de Basia Bulat, en a nécessité deux : la chanteuse canadienne est allée au désert de Mojave, puis elle est partie — se tournant vers l’intérieur, se débarrassant des ténèbres, regardant l’aube.
« Oh, pourquoi ne me suis-je pas juste écoutée dès le départ? », dit-elle aujourd’hui. À un certain moment durant la création de son cinquième album, Bulat a pris presque une année complète de pause. Parce qu’elle est tombée amoureuse, parce que son père est décédé, parce qu’elle a perdu son sens de la beauté et d’où elle pourrait bien se cacher. « Le désert t’expose », adm
et-elle. « Il n’y a nulle part où se cacher. » Comme Good Advice (2016), Are You in Love? a été enregistré avec Jim James, le chanteur de My Morning Jacket. « Je veux faire un superbe disque à propos de la compassion », lui a-t-elle écrit, et le parc national de Joshua Tree semblait idéal : un site pour une quête, où trouver la musique des dunes. Elle a été inspirée par des auteures-compositrices-interprètes telles que Minnie Ripperton, Emmylou Harris, Dolly Parton et Silvio Rodriguez — des artistes qui savaient (et qui savent toujours) comment insuffler une force sensationnelle et une bonté intarissable
dans des chansons douces. Des artistes qui peuvent chanter jusqu’à ce que le soleil se couche — et aussi jusqu’à ce qu’il se lève.

Or, alors que le travail sur le disque commençait, « J’avais peur d’écrire ce que je voulais écrire », confie Bulat. « J’avais peur de certaines des paroles. » Certains des mots sont venus facilement — des chansons comme « Are You in Love? » ou celle inspirée d’Instagram, « Hall of Mirrors », composée un matin à Joshua Tree. Mais l’essence des autres a été beaucoup plus
difficile à extraire. « Light Years », « Electric Roses » et « Already Forgiven » jonglent avec le désir, la connaissance de soi et la réinvention. « Stories fail you when you’re grown » (« Les histoires échouent quand l’on grandit »), chante-t-elle dans « Fables », « My love for you is bold, take it all » (« Mon amour pour toi est fort, prends le tout entier »).
Le désert peut sembler vaste et écrasant — mais il est aussi assez tranquille pour qu’on puisse entendre quelqu’un parler ou balayer, à des kilomètres de distance. Rassemblés aux Hi-Dez Studios, Bulat et son groupe ont joué pendant des heures — puis ils ont allumé des feux, ils ont fait des randonnées, ils ont conduit en rond à la poursuite des tourbillons de poussière et des mirages. James a aidé l’auteure-compositrice à faire confiance à ses instincts — « Il sait à quel point il peut être difficile d’enregistrer des disques » — mais elle s’est aussi poussée à être plus, vulnérable, à tester de nouveaux types de collaboration. « Je m’améliore en ce qui a trait à accueillir les gens », dit-elle.
Are You in Love? inclut des paroles écrites avec une amie, Meg
Remy de U.S. Girls, ainsi que des partitions de claviers fluides et des enregistrements de sons du désert par le multi-instrumentiste Andrew Woods, que Bulat a marié l’été dernier.

About Playlist

A voir également

Le groupe électronique londonien Zola Blood nous pressente son nouveau single

Le groupe électronique londonien Zola Blood sort un nouveau single Two hearts issu de leur prochain EP du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mediaffiliation