Christina Rosmini : nouvel album « INTI » en découverte sur Playlist Music

Christina Rosmini est de retour avec son nouvel album INTI. Son disque dédié au dieu du soleil est à juste titre solaire et lumineux, plein de chaleur également, entre chanson française, flamenco, musique orientale et musique latine.
Avec INTI, Christina Rosmini s’affranchit des barrières musicales pour imposer son style unique à travers ses créations, nourries d’une forte identité méditerranéenne. Artiste hors norme, éclectique et passionnée, Christina Rosmini a construit depuis le début de sa carrière un univers artistique affirmé, affranchi des repères musicaux traditionnels. Son écriture reflète un engagement humaniste, féministe et spirituel, dans un style empreint de poésie et d’humour. Avec ce nouvel album, elle nous entraîne dans son théâtre intime où les thèmes abordés touchent immanquablement à l’universel.
Après La Louve, c’est au tour de J’aurais voulu de séduire les auditeurs de Christina. Découvrez dès aujourd’hui ce nouveau titre de l’album et son clip live. Avec J’aurais voulu, Christina Rosmini nous livre « un simple aveu d’impuissance face aux douleurs de ce monde », qui s’achève sur une note d’optimisme et nous remue en profondeur

Avec son nouvel album INTI, l’auteure-compositrice marseillaise Christina Rosmini nous offre une chanson française de tous les Suds, une pop nourrie d’influences hispaniques, un univers musical chaleureux à l’image de la personnalitéé solaire de cette artiste fidèle à ses racines et nourries aux rencontres musicales du chemin.
Le nouvel album INTI reflète une spiritualité́ empreinte d’humour, un humanisme plein d’espoir, un optimisme aux accents anti-passéistes. C’est une ode à la puissance créatrice féminine, sous le signe du Dieu du Soleil amérindien INTI.
Avec ce nouveau disque, Christina Rosmini développe un juste équilibre entre chansons légères et chansons graves, des thèmes d’actualité, comme la survie des indiens d’Amazonie menacée par la déforestation (« Rouge »), la « Terre Mère » malmenée ou le réchauffement climatique (« Something in the air »), l’affirmation du désir des femmes quel que soit leur âge (« La Fea », « La Louve », « Tant de fleurs »), la mort de milliers de migrants et de migrantes en Méditerranée (« Sous nos Pieds »), le désir de changer le monde malgré le constat de nos limites (« J’aurais voulu »)… aux côtés de thèmes universels comme celui du premier amour (« Le Kid »), celui d’une rupture, sur un ton léger, (« Mais pourquoi ? »), ou celui de la fuite du temps, mais sans nostalgie (Le Konnakol du bon vieux temps, et « Le Temps qui passe ») ou du pardon (« Oublions »).
Impliquée dans la sauvegarde de la terre et des peuples, dans ses revendications humanistes et féministes, mais toujours avec son sourire optimiste, Christina Rosmini fusionne la culture humaine et musicale du monde, de l’Inde à l’Amérique du Sud en passant par le Proche-Orient, avec un cœur qui bat depuis la mare nostrum, la Méditerranée.
A découvrir les 21 novembre et 21 décembre à Paris au Studio de l’Ermitage et en tournée….
*
Pour regarder et diffuser le clip de J’aurais Voulu :

MUSICIENS
Bruno Caviglia : Guitares
Sébastien Debard : Claviers / accordéon / bandonéon / accordina
Xavier Sanchez : Batterie / cajón
Bernard Menu : Basse
& Christina Rosmini : Chant / guitare, guitalélé, daf, tambour, crotales, castagnettes, ocarina…

 

About Playlist

A voir également

Laura Perrudin

Laura Perrudin – Doksha Nouvel EP

En contrepoint de ses aventures en solo, la chanteuse et harpiste Laura Perrudin présente Doksha. …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.