lundi , février 24 2020
Mediaffiliation
Mediaffiliation

The Soul Rebels Nouvel album Poetry In Motion

Après Real Life, et Good Time, The Soul Rebels dévoilent Blow The Horns, nouvel extrait de l’album Poetry In Motion, sur lequel on retrouve en invités Passport P, Julian Gosin, et Sean Carey.
The Soul Rebels, c’est toute la chaleur cuivrée du funk de La Nouvelle Orléans mise au service d’un son actuel. Décrit comme le chaînon manquant entre Louis Armstrong et Public Enemy, The Soul Rebels ne joue pas qu’un groupe de funk teinté de jazz. Les huit musiciens s’aventurent aussi vers le rap, le rock et la pop.
Tout droit venu de la Nouvelle Orléans, The Soul Rebels manie les cuivres dans un esprit urban funk original et charismatique. En s’appuyant sur la tradition de leur Nouvelle Orléans d’origine, les membres de ce groupe à l’énergie irrésistiblement contagieuse proposent un son moderne urbain et inédit, à la croisée de tous les styles.
Sept ans après la sortie de leur dernier disques, ils sont de retour avec un album qui élargit encore leur palette sonore aux côtés d’invités comme Robert Glasper, Trombone Shorty, Branford Marsalis, PJ Morton, Big Freedia etc. A découvrir avec la vidéo de Blow The Horns, avec Passport P, Julian Gosin et Sean Carey.

Les Soul Rebels élargissent encore un peu plus les frontières musicales avec leur nouveau projet Poetry in Motion. Ce groupe est constitué de huit musiciens — Julian Gosin [trompette, MC], Marcus Hubbard [trompette], Lumar LeBlanc III [caisse claire], Derrick Moss [batterie basse], Corey Peyton [trombone, MC], Erion Williams [saxophone], Paul Robertson [trombone] et Manuel Perkins Jr. [sousaphone].
Les Soul Rebels ont insufflé leur approche artisanale dans une palette sonore plus étendue que jamais. Poetry In Motion présente une gamme impressionnante d’artistes notables, dont Ball of Tank Tarriona «Tank» et The Bangas, Big Freedia, Robert Glasper, Branford Marsalis, Matisyahu, PJ Morton, Trombone Shorty et KES…
Avec eux, on passe du jazz et du R’n’B au hip-hop, à la pop. The Soul Rebels, groupe incontournable de la Nouvelle-Orléans, élargit les frontières musicales avec un engagement indéfectible pour promouvoir la fusion des genres. « Nous pensons toujours à repousser les limites », déclare Marcus. « Nous sommes prêts à fusionner tous les genres. Cet album nous a permis de creuser plus profondément dans les racines du rythme tant sur le plan artistique que sur le plan émotionnel », ajoute Lumar.
The Soul Rebels mélange les genres, leur hip hop R’n’B se fond à un funk cuivré qui ne laisse aucun public indifférent. Arcade Fire, The Roots, Bootsy Collins ou encore James Brown ont déjà partagé la scène avec ces huit musiciens hors pair. Ils ont également fait la première partie de Metallica.
Poetry In Motion, leur nouvel album, enfonce encore davantage le clou, et montre que The Soul Rebels invente depuis la Nouvelle Orléans le son urbain d’aujourd’hui. Après avoir dévoilé le clip de Good Time il y a quelques semaines, avec en invités Big Freedia, Denisia et Passport P, ils ont sorti un nouvel extrait : Real Life avec Passport P, Julian Gosin, et Sean Carey, avant de dévoiler aujourd’hui Blow The Horns, leur nouveau single.

Pour regarder et diffuser le clip de Blow The Horns feat Passport P, Julian Gosin & Sean Carey :

Site officiel

About Playlist

A voir également

Plein feu sur le compositeur Régis FLECHEAU

Régis FLECHEAU est un compositeur français né à Paris qui compte à son catalogue plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mediaffiliation