mercredi , décembre 1 2021

Erol Josué : nouvel album « Pelerinaj »

Sortie le 28/05/2021 chez Geomuse
Le chanteur, danseur, conteur, et chorégraphe haïtien Erol Josué est de retour le 28/05/2021 après treize ans d’absence avec l’album Pelerinaj.
Ce nouvel album, entre tradition et modernité, dévoile la vive pertinence et toute l’exubérance de la musique vaudou.
Pelerinaj est à la fois un laboratoire musical initiatique et un journal retraçant l’intense vie artistique de cet artiste et prêtre vaudou. En musique, Erol Josué convoque les esprits d’Haïti, la voix habitée et le corps en transe, avec calebasse et guitares saturées, ou rythmes électro dans une musique appelant à la danse et à l’introspection poétique.
Au fil des titres, on croise Philippe Cohen Solal, Jacques Schwarz-Bart, Ben Zwerin, Mark Mulholland ou encore le producteur américain Charles Czarnecki qui assure notamment le mixage des sons traditionnels du Bénin et d’Haïti. En premier extrait de Pelerinaj, on découvre le clip d’Erzulie, nom de la déesse de l’amour et de la beauté dans le vaudou haïtien.

L’haïtien Érol Josué est un extraordinaire chanteur, danseur et chorégraphe. Son chant incantatoire et son groove contagieux incarnent de manière radicale la modernité du vaudou.
Chaque création est un vertige, un télescopage surréaliste de temps et de géographies à l’image des esprits qui l’habitent. Pelerinaj est un voyage tout à la fois sacré, intime et festif à cheval sur plusieurs continents. Cette production assurément plurielle, mosaïque est à entendre au sens premier du terme : un pèlerinage, un périple de plus de 10 ans d’expérience où chaque pas peut être facteur d’inconnu, d’aventure nouvelle. En effet, Erol Josué, n’avait pas sorti d’album depuis 2007 et cet opus est volontairement une oeuvre à multiples entrées, ne répondant pas à une signature de production homogène mais rassemblant de nombreux artistes – sculpteurs de son, enregistrés au fil du temps, comme Philippe Cohen Solal (Erzulie), Jacques Schwarz-Bart et Ben Zwerin (Gédé Nibo, Chango), Mark Mulholland (Badji, Kafou), Ronald Cauvon (Ati sole), Arthur Simonini (tchebe tchebe) ou encore le producteur américain Charles Czarnecki qui assure notamment le mixage des collectages sonores traditionnels au Bénin et en Haïti.
Du vibrant hommage à la déesse de l’amour (« Erzulie ») à celui dédié à la foudre version deep electro (« Ren Sobo a »), des murmures intimistes (« Tchébé tchébé ») au vacarme grouillant de la banlieue sud de Port-au-Prince (« Kafou »), tout prouve que cet artiste, qui est aussi « houngan » (prêtre vaudou) et anthropologue, est autant à l’aise avec les incantations traditionnelles des choeurs de femmes de son temple familial, qu’avec les caïds de la scène house de New York.
Toute la force (et l’urgence) du contexte haïtien à lui seul est là, pour une expérience unique à savourer avec les dix-huit titres de l’album Pelerinaj.
Pour regarder et diffuser le clip d’Erzulie :

About Playlist

A voir également

Chico & The Gypsies et Hasna : nouvel album Unidos

Depuis plus de 25 ans et plus de 20 millions de disques vendus, Chico et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.