vendredi , mai 7 2021

The Volunteered Slaves : nouveau single « 24 »

Disponible en digital chez Day After Music
The Volunteered Slaves amorcent la sortie de leur nouvel album SpaceShipOne. Ce cinquième album, véritable ode musicale à l’espace intergalactique, est prévu pour le mois de septembre 2021 sur le label Day After Music.
Après nous avoir présenté le single Astronaef il y a quelques semaines, le groupe poursuit son décollage avec un second extrait appelé « 24 ».
Ce nouveau single est l’évocation d’un voyage dans le 24e monde où un son venu de nulle part téléporte le voyageur dans un univers affranchi du temps et de l’espace.
Deux ans après la sortie de l’album Ripcord, The Volunteered Slaves poursuivent leur explorations musicales, colorant le jazz de funk, d’afro et désormais d’électro. Leur nom, emprunté au thème « Volunteered Slavery » de Roland Kirk, donne le ton. Epris de liberté, ils cherchent une musique qui nous mélange et qui mélange les styles, les cultures, les générations, les genres…
Avec « 24 », leur nouveau single ultra planant, The Volunteered Slaves nous emmènent sur une planète inconnue où règne une musique contemplative et hallucinée.

Depuis leur création, The Volunteered Slaves aiment évoluer en altitude. Avec leur nouveau projet SpaceShipOne, ils montent encore d’un cran. Né dans la ferveur du Festival de Jazz de Marciac en 2002, le groupe réunit des personnalités hautes en couleur et des talents affûtés : Olivier Temime au saxophone, Emmanuel Duprey au piano Rhodes, Akim Bournane à la basse et Julien Charlet à la batterie. Les irréductibles seront rejoints en 2016 par l’organiste Emmanuel Bex.
Dès le départ, ils décident de ne rien décider et improvisent une musique au-dessus des genres et des chapelles. Jazz, funk ou afro, nul ne sait où ils habitent, mais ils donnent instantanément envie d’y vivre aussi. Leurs albums se succèdent : Streetwise, Breakfast in Babylone, The Day Aflter ou Ripcord et dessinent une musique à la fois roots et aérienne, presque planante. En live, les corps et les esprits s’échauffent : même les clubs de jazz les plus feutrés peuvent se transformer en dancefloor.
Pour leur nouvel opus SpaceShipOne, The Volunteered Slaves ne visent plus le ciel mais l’espace. La musique, toujours organique, se charge d’électro. La poésie est bien là, entre lyrisme et transe. Libertaires, les Volunteered Slaves fabriquent une musique qui nous rend captif. Le groupe est entré en cabine d’enregistrement en mars 2020, pour une mise en orbite de l’album SpaceShipOne début septembre 2021. Après Astronaef, on poursuit l’exploration de nouvelles planètes avec le superbe 24.

Pour regarder et diffuser « 24 » :

About Playlist

A voir également

Les lueurs célestes ou la vie extraterrestre expliquée de Olivier BERNARD

Ce jeune auteur, dans le sens où il n’est pas un habitué des plateaux télévisés …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.