vendredi , octobre 18 2019
Home / Artiste / LUX Super 8 (Réédition)

LUX Super 8 (Réédition)

LUX propose leur « Velvet Rock », un savant mélange de folk et de rock moderne. Les protagonistes, la New Yorkaise Angela Randall et le français Sylvain Laforge sont des auteurs/compositeurs prolifiques, transatlantiques, qui connaissent les racines de la musique Anglo-Saxonne pour s’en inspirer sans jamais se faire prendre à l’imiter.
Ecouter la musique de LUX c’est faire un voyage filmé en Super 8.

Voici un groupe anti-hype avec des chansons et des mélodies finement ciselées où la musique est analogue, organique et sincère.

LUX a sorti son premier album, « SUPER 8 », fin 2017 enregistré sur bandes analogiques avec leur groupe (basse, batterie) au Studio Black Box sous la direction artistique de Peter Deimel (The Kills, Last Shadow Puppets, Ana Calvi, Théo Lawrence and the Hearts…). Au printemps dernier, le duo Laforge/Randall est retourné au même studio Black Box pour retrouver Deimel et enregistrer deux nouvelles chansons « Lay Low » et « Skin to Skin » pour la réédition de l’album le 21 juin prochain. Cette fois-ci, tous les instruments ont été joués par Sylvain.

Leur rencontre à Paris était inattendu ; Randall était au début de son projet de chanteuse et auteure et Laforge était déjà connu comme guitariste ayant accompagné divers artistes, notamment les Rita Mitsouko, puis Catherine Ringer. LUX est le projet personnel pour ce guitariste français né de l’alchimie immédiate qui s’est crée entre ses propres compositions et les élégantes paroles de cette américaine.

« Velvet Rock » nous est venu naturellement car il réunit en deux mots les éléments de rock, folk, et pop qui font partie de nos chansons. Dans « Velvet Rock » le « Velvet » fait un clin d’oeil à la fois à New York, ma ville natale, les paroles en anglais, le touché velours et l’élégance urbaine de New York et de Paris. Et puis il y a le « Rock » qui est résolument garantie par le jeu de guitare. Le « Velvet Rock » qui en résulte décrit le style, le look et même le son organique de notre musique ».

About Playlist

A voir également

Babeheaven – Jalisco une découverte playlist

Babeheaven semblait puiser ses racines dans un certain folklore et ne s’accorder que sur de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.